Billet d’Humour : faire une Thèse

Ou : Qu’est-ce que je suis allée foutre dans cette galère ?

 

full

Image d’ici.

Cela fait plusieurs jours que je vous dit que j’ai du retard pour cause de fin de thèse, hier ne faisait pas exception et donc l’article du Mercredi ne sera publié qu’aujourd’hui, Jeudi…

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez (peut-être) que je fais une thèse, en sélection génétique animale pour être plus précise. Je sais ce que beaucoup de gens pensent sur les gens qui font une thèse : « ouah !! », ‘ »jamais j’aurai pu continuer à faire des études moi ! », « ça doit être super dur… » etc… Je ne peux pas tout contredire, mais je vous dirai quand même que les doctorants (je n’aime pas le mot « thésard » que je trouve péjoratif) sont des êtres normaux ! Ni plus, ni moins intelligents que les autres, peut-être un peu plus kamikazes et sado-maso’ à la rigueur… Franchement, vous imaginez ? Vous vous êtes déjà tapés 5 ans d’étude et là, vous vous dites allez, c’est parti pour 3 ans de plus ! « Engagez-vous, rengagez-vous qu’y disait… » Effectivement, vu sous cette angle, cela peut paraître de l’auto-flagellation…

Mais, il faut rester positif ! La thèse, c’est un beau défi (avec un salaire plutôt confortable à la fin du mois), cela permet de repousser ses limites (quand on se retrouve à faire sa mise en page jusqu’à 1h30 du matin la veille du rendu, ou qu’il vous faut intégrer les corrections ultra précises, et certes pertinentes, mais néanmoins très fournies de votre directeur de thèse deux jours avant, par exemple). Cela permet aussi de tester la solidité de votre couple ! Eh oui, vous êtes là, pauvre doctorant en fin de thèse (donc en fin de vie), avachi sur le canapé parce qu’il faut absolument que vous avanciez/finissiez la rédaction (J-2, que dis-je, H-48 : dormir, c’est pour les faibles !) et donc, clairement, vous ne faites rien à la maison ! Là, il va vous falloir un conjoint patient et très serviable ! Et aussi très, très gentil et qui voudra bien, même s’il ne comprend rien du tout, vous relire vos 200 pages pour guetter le « s » ou le « e » qui manque…

La thèse, ce sont aussi de belles rencontres, des amitiés solides qui se forgent (plus ou moins dans la douleur). Des ami(e)s fidèles qui sont à vos côtés, jusqu’au bout, qui vous tiennent la main et supportent vos sautes d’humeur, vos crises d’angoisse, vos plaintes et votre paranoïa (oui, oui, à la fin de la thèse, le doctorant estime que l’univers entier est contre lui, en particulier l’administration…). Bref, la thèse, c’est une « team », un travail d’équipe et rien que pour cela, cela vaut le coup !

Pour finir, si je devais résumer un doctorat, j’aimerais d’abord le démystifier. Il s’agit plus ou moins d’un CDD, vous avez un salaire, vous cotisez pour la retraite et vous avez même droit à des vacances et des jours de RTT ! Vous obtenez du coup 3 ans d’expérience, vous apprenez plein de choses et vous augmentez votre « portefeuille de compétences » (j’aime bien cette expression !). Certes, la fin est (un peu, beaucoup, horriblement, rayez les mentions inutiles) difficile, mais imaginez votre fierté quand vous avez fini !

Si vous voulez en connaître un peu plus sur la vie (de Merde) des doctorants, vous pouvez consulter ce site, c’est un peu les VDMs des doctorants En revanche, je décline toutes responsabilités dans votre choix de faire, ou pas, une thèse !

statut

Image de .

 

Allez, dernière ligne droite ! Première étape franchie pour moi, la deuxième est pour Jeudi !! Priez pour moi !

D’autres compagnons de thèse parmi vous ? Envisagez-vous d’en faire une ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s